Les travaux avancent, si, si.

Écrit par Emmanuel - - 3 commentaires
Depuis 15 jours, j'ai la Pour vous prouver que j'ai aussi poncé l'antifooling avant de chutercheville plâtrée avec interdiction de poser le pied et donc une béquille dans chaque main. Quand on dit qu'il faut toujours assurer une échelle avant d'y monter : Je suis tombé d'un bateau (au sec) en tentant de retenir celle-ci. C'est haut un quillard posé sur son ber. Gros coup au moral ce jour là car Sophie et moi imaginions déjà le retard dans les travaux. C'était sans compter sur les amis. Un grand merci à Jean sans qui les travaux auraient pris un sacré retard. C'est simple, depuis que je suis "coincé", il s'est occupé de tout, y compris de la remise à l'eau.

Prochaine étape, re-matage par la Granvillaise (gréement dormant et enrouleur de génois neufs)

Au programme de cette (trop longue) mise à sec

  • Restauration de la crapaudine qui avait pris un sacré jeu,

  • Tresse neuve pour le presse étoupe du safran,

  • Installation d'une prise d'eau de mer pour l'évier,

  • Installation d'une pompe de cale et de son évacuation,

  • Installation d'un sondeur électronique et de sa sonde,

  • Restauration complète de la quille (réalisation MagNautic),

  • Changement des réas en tête et pied de mat,

  • Ponçage et antifooling de la carène. (MERCI à Jean pour la main d'œuvre et merci à Florent pour le matériel)


Et comme il faut bien continuer à avancer dedans même si l'on n'est pas sur l'eau :

  • Installation du groupe froid,

  • Pose et branchement de la nouvelle VHF,

  • Petite menuiserie intérieure pour que le coin "table à carte" fasse plus propre,

  • Installation du support du radar et de son cable (par Marelec) : c'est nettement plus facile de travailler dans le mat, tant qu'il est couché sur le chantier

  • Mise en place de la vache à eau Babord,

  • Réfection de l'étanchéité d'un  hublot (pas encore achevé)

  • ...


Ne pas oublier l'intense réflexion sur la pose du régulateur : finalement, nous optons pour la pose une fois le bateau à l'eau. C'est nettement plus facile pour prendre les mesures de hauteur par rapport à la ligne d'eau !

 

Emmanuel
Fil RSS des articles