Moins de mille miles

Écrit par Emmanuel - - 5 commentaires
On a déjà parcouru 1700 miles à ce jour.
Et sous réserve de ne pas faire trop de
détour il nous en reste donc moins de 1000
avant les Açores. Après avoir gité sur bâbord
pendant douze jours on gite maintenant sur
tribord avec un vent de nord un peu froid.
Les allures varient de temps en temps, la
mer aussi, avec ou sans houle.
Tout le monde va bien à bord.

Jour 12

Écrit par Emmanuel - - 3 commentaires
Nous tournons enfin vers l'Est. Les conditions météo
sont bonnes et la balade agréable. Heureusement que
les oiseaux sont là car cette fois, ni poissons
ni mammifères marins pour assurer le spectacle.
Merci à tous pour vos messages

Private de Léo : Merci papa pour ton message
bien reçu.

Private d'Antoine :
Flo/JP : messages bien reçus, merci. Début
de semaine, pouvez vous saisir "absence" du
24/05 au 15/06.
Manu : Des news de la L1 ?

Private d'Emmanuel : Bravo Noam pour pour le brochet.


Il fait froid !

Écrit par Emmanuel - - 13 commentaires
A force de faire du Nord, la température descend et ce
n'est pas très agréable. Les polaires sont ressorties
des équipets et le pantalons ne vont pas tarder.
Le vent de N.E. ne nous permet pas de faire plus d'Est
avant 24 à 48 heures. Comme le dit 'Nuages', un bateau
ami qui se trouve lui aussi dans le coin, "on va finir
au Groenland". On garde le sourire glacé, il ne fait
que 22°C, car d'ici 2 jours les choses devraient changer
d'après Michel le météorologue qui nous 'route'. Nous
allons pouvoir faire de l'Est. On devrait même arrêter
le près. Ce qui veut dire arrêter de vivre dans un bateau
gîté en permanence. Le luxe en quelque sorte.
A part cela on ne pêche toujours rien mais l'océan
charrie un nombre impressionnant de déchets. Nous avons
ainsi dû arrêter le bateau (mise à la cape pour ceux
que cela intéresse) pour que je puisse faire un peu
d'apnée le temps d'enlever un bout coincé dans l'hélice
et qui menaçait le safran et le régulateur d'allure.
Léo en a profité pour prendre un bain (attaché
rassurez vous). Il nage aussi bien dans 2m de fond
que dans 5000 !
Signé Emmanuel.


"Ca y est, j'ai adapté l'agréable vie à bord de 3Gouttes.
Prendre le temps de vivre, de ressentir les choses, de
les partager dans le vrai.
Sans oublier ses responsabilités de la navigation
et de surveillance au coeur des nuits joliment étoilées.
La liberté prend forme.
Private 2 : Fin prêt pour la très prochaine transat
en eau douce."
Signé Antoine.

"Ce que j'aime le plus c'est voir, sentir 3Gouttes, jour
et nuit avancer, guidé par le vent et son régulateur
d'allure."
Signé Sophie.

Le soleil est de retour

Écrit par Emmanuel - - 9 commentaires
Voilà une semaine que nous sommes partis et le soleil fait (enfin) son
retour. Ce n'est pas pour déplaire à l'ensemble de l'équipage. Nous avons
profité du calme relatif d'hier pour faire un check complet du bateau et
tout va bien à bord de 3Gouttes.
On regrette seulement de ne rien pêcher pour le moment.

Merci à tous pour vos messages.

A ceux qui sont restés aux Caraïbes

Écrit par Emmanuel - - 7 commentaires
On vous ment. Vous rentrerez au près comme tout le monde
Sitôt partis, vous ne verrez plus le soleil. Aux heures
chaudes de la journée il fait 25°C. Il pleut plusieurs
fois par jour. Les poissons, d'énormes créatures affamées,
vous piquent vos leurres, quand ce n'est pas la ligne
entière. De plus, on manœuvre avant le grain, sous
le grain, après le grain et ils sont nombreux.
Conclusion ;-) restez aux Antilles !

A part ça, le moral est bon à bord de 3Gouttes où l'école,
le tarot, la lecture et la cuisine occupent le reste de
nos journées.

Côté confort nous sommes même surpris de supporter aussi bien le près
depuis 5 jours. Étonnés par les bonds de 3Gouttes dans les vagues. Un
Moody, ça vole!!!
Fil RSS des articles de ce mot clé