J - 27 : Nous sommes (presque) prêts

Écrit par Emmanuel -
J'ai ce soir le sentiment que nous sommes presque prêts. Remarquez, je suis lucide : je sais bien que nous ne serons jamais complètement prêts. Et cela ne m'inquiète pas. Dans mon souvenir, Bernard Moitessier -grand navigateur- expliquait dans un de ses bouquins que si l'on attendait d'être totalement prêt pour appareiller (prendre le large en bateau), c'était là le meilleur moyen de ne pas partir. Il fallait selon lui partir et se préparer ensuite. Nous nous efforçons, Sophie & moi, d'appliquer ce principe cher à Moitessier : Nous finirons de nous préparer en route.

Ce soir je suis donc serein. La plupart de ce que nous pouvions préparer est préparé. Nos nombreuses listes de petites et grandes choses à faire sont plus ou moins barrées mais l'indispensable est "ok" :
  • les billets d'avion vers Bangkok sont confirmés,
  • les vélos ont 2 roues, un pédalier, un cadre et un système de transmission pour transformer notre effort musculaire en déplacement vers l'avant,
  • les bagages prévus tiennent dans 5 des 9 sacoches que compte notre "équipage". Les 4 sacoches pour le moment vides accueilleront nourriture, eau et petit matériel achetés sur place.
Le jeu annoncé pour les jours restants avant le départ : ne pas rajouter trop de choses inutiles dans nos bagages.

J - 29 : La chasse aux kilos

Écrit par Emmanuel -
Pour la première fois, nous regroupons tout ce que nous souhaitons emmener pour l'épreuve de la pesée. Le départ en avion nous impose de ne pas dépasser 30 kgs en soute, vélo inclus, et 7 kgs en cabine. C'est à la fois peu et beaucoup. C'est peu car nous espérons être plus ou moins autonomes (hors nourriture) pendant au moins 3 mois. Et c'est beaucoup car une fois que l'avion nous aura déposés, ce sera à nos vélos et notre musculature de supporter tout ce poids pour continuer à avancer. Surtout que dès la sortie de l'aéroport, nous prévoyons d'ajouter des réserves d'eau, de nourriture, un petit réchaud et de menus outils... Une bonne dizaine de kilos supplémentaires. Bref, aujourd'hui nous pesons, re- pesons, mettons de côté tout ce qui nous semble superflu pour ne garder que ce que l'on imagine indispensable. L'exercice n'est pas réellement difficile. L'on se remémore le précédent voyage, à la voile, où finalement rien ne nous avait manqué et trop de choses n'avaient pas servi.

Sur notre valeureux pèse-personne, le verdict tombe : 54 kgs en soute et 8 en cabine versus les 60 kgs et 14 autorisés pour 2 personnes.
C'est parfait. De quoi être rassurés sur les petits trucs que nous n'allons pas manquer d'ajouter lors des derniers préparatifs.

Il ne reste plus qu'à patienter un petit mois...

Le projet 2020

Écrit par Emmanuel -
Le projet est, sur le papier, très simple : passer plusieurs semaines ou mois en Asie en utilisant autant que faire se peut nos vélos pour nous déplacer, loger chez l'habitant, y compris sous notre tente dans les jardins, temples et autres cours d'école si possible.
L'itinéraire n'est pas vraiment défini. Même si Sophie et moi avons bouquiné & pas mal "surfé" sur internet ces derniers temps pour avoir finalement une petite idée des endroits que l'on a envie de voir.

Seule certitude : Nous prenons l'avion avec vélos et sacoches pour atterrir à Bangkok. Après ? bah, on verra :)
L'itinéraire se dessinera petit à petit pour, peut-être, nous emmener au Cambodge, Laos, Vietnam.


Fil RSS des articles