Le 06 Septembre 2022 - De Majorque à la Sardaigne.

Écrit par Emmanuel -

J'aime le rituel du soir. Se préparer pour la nuit en mer. Anticiper sur les successions de quarts, discuter avec Sophie des éventuels changements de voilure et/ou d'allure au gré des hypothèses, je n'ose dire prévisions, météorologiques. Puis je me retrouve seul dans le cockpit pour mon premier quart. Sophie dort dans la cabine avant. Je regarde les étoiles apparaître les unes après les autres, scrute l'horizon à la recherche de lumières signalant la présence d'autres bateau. Chacune faisant l'objet d'interrogations sans cesse répétées.

- Est-ce un pêcheur, un plaisancier, un je-ne-sais-quoi?

- Fait il route vers nous ?

- Combien de temps vais-je devoir le surveiller ?

Ce soir, aucune lumière ne vient avec son lot de question. La lune gibbeuse est visible dès le début mais disparaîtra derrière l'horizon en première partie de nuit. La mer est belle, le vent de plus en plus faible permet encore de faire route sous voiles. Il est probable que la pétole s'installe dans la nuit. Synonyme de voiles qui claquent, de bateau ballotté comme un bouchon, voire de moteur. Bref, pas vraiment tranquille. Pour le moment je profite du calme.

Les côtes de Sardaigne (Ile de San Pietro)


Les côtes de Sardaigne - bis