Le 28 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -
En voilier par une nuit sans lune, on n'y voit rien mais c'est beau.
Ajoutez une pincée de plancton phosphorescent, ça devient encore plus joli. Et lorsque les dauphins se mettant à vous accompagner et tracent des «flèches de lumière» dans le plancton, c'est franchement magique.

Le 27 Juillet 2022 - 41°43'71N 09°34'88W

Écrit par Emmanuel -
C'est tonique !

Nous filons cap au Sud à une trentaine de miles nautiques au large des côtes. Vent de Nord Nord-Ouest 5 à 6 Beaufort avec une houle par le 3/4 arrière. Quelques vagues déferlent autour du bateau. Les conditions devraient rester stables jusqu'à ce que ça «mollisse», probablement vers une heure cette nuit.

Le 25 Juillet 2022 - Portosin

Écrit par Emmanuel -

Nous renouons avec plaisir aux navigations en short, tee-shirts et casquette. Cela nous change de celles avec "bonnet, veste et pantalon de quart" toute l'année en Manche.

Les alizés portugais (nom donné au vent dominant de nord qui longe la cote portugaise l'été) sont bien installés et la mer est plate.

Petite étape pour la marina de Portosin avec deux objectifs : une vraie douche et refaire un avitaillement de frais.

Le 24 Juillet 2022 - 43°02'53N 09°19'83W

Écrit par Emmanuel -
Cette nuit, succession d'empannages pour se faufiler entre le DST et la Corogne. Les quarts de nuit passent rapidement. La situation géographique et le vent nous offrent une mer formée. Pas toujours confortable mais jolie. Au petit matin le cap est en vue. Un peu de spi tant qu'il reste un souffle de vent. La mer se pose de plus en plus. Depuis que le jour s'est levé, nous avons croisé Mola-mola, dauphins , Océanites cul blanc, Pétrels et, en arrivant près des côtes, de nouveau des Fous de Bassan. Ce soir, le bateau est amarré sur le ponton publique de Puerto de Fistera, sous le cap Finisterre.

La terre est visible sous le spi orange vif de 3Gouttes
La terre est visible sous le spi orange vif de 3Gouttes
Cap Finisterre sous le soleil espagnol
Cap Finisterre sous le soleil espagnol
3Gouttes amarré au ponton publique du Puerto de Fistera
3Gouttes amarré au ponton publique du Puerto de Fistera
Apparition fantomatique d'un 3 mâts dans la brume du petit matin
Apparition fantomatique d'un 3 mâts dans la brume du petit matin
Pas de doutes, il s'approche
3gouttes a un nouveau voisin imposant
3 mats en train de manoeuvrer au ras de 3gouttes

Le 23 Juillet 2022 - 44°35'05N 08°12'73W

Écrit par Emmanuel -
La mer est calme depuis cette nuit, s'anime en quelques minutes des souffles des baleines au loin. Par deux fois l'une d'elles s'approche suffisamment pour que l'on puisse admirer dos et aileron dorsal.


Couché de soleil sur mer calme. seul un tout petit secteur de soleil orange est encore visible sur l'horizon.

Le 22 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -
Nous sommes au milieu du Golfe de Gascogne et profitons de la météo clémente pour remettre en service notre régulateur d'allure, l'ancêtre des pilotes automatiques actuels. Combinaison d'une simple pâle aérienne et de sa sœur jumelle immergée, de nombreuses poulies, des drosses pour relier le tout, et zou. Pas besoin d'énergie électrique ou autre. Le vent fait son œuvre pour peu que l'on soigne le réglage. Tout se joue dans l'angle entre la pâle dans le lit du vent et celle, à l'eau, dans l'axe du déplacement. Plus besoin de barrer le bateau.

Mer calme et ciel couchant bleu zebré de nuage. Éolienne de 3Gouttes en mouvement

Le 21 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -

La chaussée de Sein est franchie.

Nous avons renoué avec la houle de l'Atlantique et ses tons bleu profond. À peine la cardinale Ouest doublée, nous faisons cap au 205/210 en route directe vers le cap Finistère. Pourvu que cela dure.

Le 20 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -
Nous sommes en stand-by "météo" à Camaret. L'idée est de choisir le meilleur moment pour notre traversée du Golfe de Gascogne. N'étant ni un fin stratège,  ni un météorologue averti, cela relève un peu de la magie.
N'empêche que l'on n'a pas du tout envie de se tromper.

Le 17 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -
Après une première nuit en mer, fatigante mais toute calme, nous filons (euphémisme) sous spi. La mer est lisse, le soleil de plomb.
Le spi aura tenu plusieurs heures avant que le vent ne tombe et que les courants nous imposent une séance de moteur pour arriver à l'Aber Wrac'h sans se faire refouler. Nous mouillons finalement juste devant la cale de la SNSM. Le temps d'une petite sieste et d'un bon repas.
21 heures, nous levons l'ancre pour embouquer le chenal du four avec les courants. Dans la pétole.
Arrivée prévue à Camaret dans la nuit ou au petit matin.

bouée rouge sur mer miroir. Winch au premier planAu mouillage (cf la boule noire ;) ) on aperçoit le village de l'Aber Wrac'h Bouée de chenal Babord avec le port de l'Aber Wrac'h au loin

Le 16 Juillet 2022

Écrit par Emmanuel -
Je crois que nous sommes partis.
Avec, dans mon cas, pas mal de fébrilité.

La mer est belle et la météo idéale. Très vite nous progressons vent «plein cul», voiles en ciseaux dans la descente du Raz Blanchard. Il s'agit maintenant de retrouver mes repères dans ce rythme lent de la navigation. Première tentative de sieste sans réel succès. Trop de bruits, claquements et autres grincements dont je ne sais plus faire abstraction.

Fil RSS des articles